Programme d'accès à l'égalité

Publié le

Quatre nouvelles mesures dans le coffre à outils

1. UN ACCÈS PLUS SIMPLE POUR LES FEMMES DIPLÔMÉES

Une femme diplômée dans un métier reconnu peut obtenir sur demande un certificat de compétence valide deux ans, sans avoir besoin d’une garantie d’emploi ou d’une lettre d’engagement d’un employeur. Elle a deux ans pour effectuer 150 heures de travail pour un ou plusieurs employeurs, plutôt que 150 heures en trois mois pour un seul employeur.

2. UN ACCÈS PLUS RAPIDE POUR LES FEMMES NON DIPLÔMÉES

Une femme non diplômée peut intégrer l’industrie de la construction lorsqu’un employeur lui garantit 150 heures de travail sur trois mois si l’état du bassin de main-d’oeuvre est à 30 % et moins, plutôt que d’attendre une ouverture des bassins lorsqu’il y aura une pénurie de main-d’œuvre.

3. AUGMENTATION DU NOMBRE D’APPRENTIS PAR COMPAGNON EN CHANTIER

Pour chaque femme apprentie qu’un employeur fait travailler sur un chantier, il peut faire travailler une personne apprentie de plus que la proportion apprenti-compagnon prévue sur un chantier, selon certaines conditions.

4. MOBILITÉ PROVINCIALE PLUS RAPIDE POUR LES FEMMES

Un employeur peut faire travailler une femme partout au Québec si elle a un certificat de compétence et a travaillé 500 heures et plus pour lui au cours des deux dernières années, au lieu des 1 500 heures habituelles.

En savoir plus

Consultez la version complète du Programme d’accès à l’égalité des femmes 2015-2024.

 

 

Partager cet article

Cette page répond-elle à vos besoins?