Travailler à la chaleur n’est pas sans risques

Publié le

Soyez prudents!

Le Québec connaîtra des températures particulièrement élevées au cours des prochains jours. Par conséquent, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) désire rappeler aux employeurs et aux travailleurs qu’effectuer un travail physique à la chaleur peut s’avérer dangereux, voire mortel. Il est donc essentiel de prendre les mesures de prévention nécessaires pour éviter un coup de chaleur.

Comment reconnaître le coup de chaleur ?

Le coup de chaleur survient lorsque la température du corps augmente et que celui-ci ne réussit plus à se refroidir suffisamment. Le risque est plus élevé au cours des premières journées chaudes, parce que le corps a besoin de temps pour s’habituer à la chaleur. On considère qu’il faut cinq jours à un travailleur pour être partiellement acclimaté.

Un coup de chaleur ne se produit pas qu’à l’extérieur. Les personnes qui travaillent dans un lieu où plusieurs appareils dégagent une importante source de chaleur, tels que les usines et les cuisines de restaurant, peuvent aussi subir un coup de chaleur. Il en est de même pour les personnes qui travaillent dans des endroits où le taux d’humidité est très élevé.

Un travailleur victime d’un coup de chaleur peut souffrir de différents symptômes, tels que des étourdissements, des vertiges et une fatigue inhabituelle. Des propos confus ou incohérents, une perte d’équilibre et même une perte de conscience peuvent aussi être associés à un malaise causé par une longue exposition à une forte chaleur.

Comment le prévenir ?

Pour prévenir les risques liés à une trop longue exposition à la chaleur, voici quelques mesures à prendre :

  • • Boire au moins un verre d’eau toutes les 20 minutes ;
  • • Remettre à plus tard (ou à une période plus fraîche de la journée) les tâches ardues non essentielles ;
  • • Effectuer un travail plus léger ;
  • • Prendre des pauses à l’ombre ou dans un endroit frais ou climatisé, et augmenter la durée et la fréquence de celles-ci à mesure que la chaleur augmente.

Que faire en cas de coup de chaleur ?

Parmi les mesures nécessaires à prendre lorsqu’un travailleur est victime d’un coup de chaleur, en voici trois importantes :

  • • Alerter immédiatement les secouristes en milieu de travail, le superviseur et le service 911 ;
  • • Transporter le travailleur à l’ombre ou dans un endroit frais et l’asperger d’eau ;
  • • Lui donner de l’eau fraîche en petites quantités s’il est conscient.

Pour en savoir plus

Pour de plus amples informations, vous pouvez consulter ces deux sources en ligne :

 

 

 

Partager cet article

Cette page répond-elle à vos besoins?