Vacances de la construction

Publié le

Du 21 juillet au 3 août 2019

Cette année, les deux semaines de vacances de la construction débuteront officiellement le dimanche 21 juillet, pour se terminer le samedi 3 août inclusivement.

Les vacances demeurent obligatoires pour l’ensemble de l’industrie de la construction, dans tous les secteurs.

Toutefois, il existe des exclusions à ce congé estival, dont une grande partie des travaux de génie civil et de voirie. Aussi, les travaux d’urgence, de réparation, d’entretien, de rénovation ou de modification peuvent se poursuivre.

Au total, c’est environ 80% de la main d’œuvre, travailleurs et employeurs, qui se retrouvent en vacances durant ces deux semaines. Rappelons qu’en 2018, l’industrie de la construction comptait plus de 165 000 travailleurs et plus de 25 000 employeurs.

L’activité de construction en hausse

En 2018, le nombre d’heures travaillées dans l’industrie de la construction a augmenté de 10 % par rapport à 2017, atteignant 163 millions d’heures. Sans dépasser le sommet atteint en 2012, une hausse de cette envergure des activités de construction assujettis à la Loi sur les relations du travail, la formation professionnelle et la gestion de la main-d’œuvre dans l’industrie de la construction (Loi R-20), n’a pas été observée depuis 2004.

Rappel historique

Au Québec, l'expression « vacances de la construction » désigne la période de deux semaines durant laquelle la quasi-totalité des travailleurs œuvrant sur les chantiers de construction bénéficient d'un congé obligatoire, et ce, depuis 1971. Cette mesure touche un peu plus de 120 000 travailleurs de l’industrie de la construction, mais on estime que près du tiers des Québécois prennent congé durant cette période.

Traditionnellement, les « vacances de la construction » se déroulent au cours des deux dernières semaines civiles complètes du mois de juillet. De 1971 à 1992, la date officielle des « vacances de la construction » était déterminée par décret. Cependant, depuis 1993, cette date est déterminée lors de la négociation des conventions collectives de l’industrie de la construction du Québec.

Bien que la période des « vacances de la construction » soit demeurée les deux dernières semaines du mois de juillet, la notion de semaines complètes a été abandonnée en 2008, 2009 et 2011. Ainsi, il ne s’agit pas d’un « décalage » vers la dernière semaine du mois de juillet et la première semaine du mois d’août comme certaines personnes ont pu le croire. Ce choix a simplement été fait afin d’accommoder les travailleurs et les employeurs de l’industrie de la construction.

 

 

Partager cet article

Cette page répond-elle à vos besoins?