Dans quelles circonstances doit-on installer un garde-corps?

Publié le

Selon le Code de sécurité sur les travaux de construction (CSTC) à l’article 


2.9.2.
 Installation d’un garde-corps

[…]

Un garde-corps doit être placé en bordure du vide, sur les côtés d’un plancher, d’un toit, d’une plate-forme, d’un échafaudage, d’un escalier ou d’une rampe, autour d’une excavation ou de tout endroit en général d’où un travailleur risque de tomber :

1° soit dans un liquide ou une substance dangereuse;

2° soit d’une hauteur de 1,2 m ou plus lorsqu’il utilise une brouette ou un véhicule;

3° soit d’une hauteur de plus de 3 m dans les autres cas.

Cependant, un tel garde-corps peut être enlevé pendant les travaux s’il gêne leur exécution. Dans ce cas, le port d’un harnais de sécurité relié à un système d’ancrage par une liaison antichute est obligatoire pour le travailleur, le tout conformément aux articles 2.10.12. et 2.10.15. L’aire de travail doit alors être délimitée de manière à empêcher l’accès aux personnes qui n’y travaillent pas, notamment par l’installation d’une barrière continue ou de tréteaux d’une hauteur minimale de 0,7 m, à une distance variant de 0,9 m à 1,2 m de l’endroit d’où un travailleur risque de tomber, ou d’une ligne d’avertissement conforme aux exigences prévues à l’article 2.9.4.1.

[…]

Consultez le Code de sécurité pour les travaux de construction (CSTC) pour plus d’informations.

 

 

Partager cet article

Cette page répond-elle à vos besoins?