Vous arrivez sur le lieu de travail et constatez que des travaux devront se dérouler à proximité d’une ligne électrique aérienne sous tension. Quel devrait être votre premier réflexe pour assurer la sécurité des travailleurs?

Publié le

Lorsque des travaux doivent être réalisés à proximité d’une ligne électrique aérienne sous tension, le premier réflexe est de vérifier si la méthode de travail peut faire en sorte qu’une pièce, une charge, un échafaudage, un élément de machinerie ou une personne risque de franchir la distance d’approche minimale spécifique à la tension de ligne présente, comme spécifié au Règlement sur la santé et la sécurité du travail (RSST) ou au Code de sécurité pour les travaux de construction (CSTC). À titre d’exemple, la distance minimale d’approche est de plus de 3 mètres si la tension de la ligne est inférieure à  125 kilovolts. Advenant le cas où il est impossible de respecter la distance d’approche minimale, on peut quand même procéder à ce travail si l’une des conditions suivantes est respectée :

  1. La ligne électrique est mise hors tension.
  2. Il y a une convention écrite et disponible avec l’entreprise d’exploitation d’énergie électrique, telle qu’Hydro-Québec, sur les mesures de sécurité à prendre.
  3. L’équipement roulant et déployable utilisé doit être muni d’un dispositif limitateur de portée permettant de respecter les distances prévues.

Informez-vous sur les distances qui s’appliquent selon la tension de la ligne électrique.

https://www.csst.qc.ca/prevention/tolerance-zero/Pages/electrisation.aspx

 

 

Partager cet article

Cette page répond-elle à vos besoins?