Actualités

Suivez l’actualité de la Corporation et de l’industrie de la construction. Consultez nos articles d’intérêt public à propos de mesures de sécurité en matière d’électricité.

  • Pénurie de main d’œuvre : le métier d’électricien est en déficit

    Publié le

    Le gouvernement du Québec rend public le rapport État d'équilibre du marché du travail : Diagnostics pour 500 professions qui montre notamment que le métier d’électricien (excluant les métiers d’électricien industriel et d’électricien de réseaux électriques) est en déficit de main d’œuvre à moyen terme (d’ici 2025) dans 13 régions du Québec. Seules les régions de l’Abitibi et de l’Estrie présentent un équilibre. La région de la Mauricie est la seule à afficher un léger surplus pour cette année, mais devrait atteindre l’équilibre d’ici 2025.

    Consultez le communiqué ici.

    Source : Cabinet du ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration

  • Mise en place d’un régime intérimaire des mécanismes de prévention et de participation

    Publié le

    À compter du 6 avril 2022, tous les établissements qui n’ont pas déjà des mécanismes de prévention et de participation dans leur milieu de travail devront mettre en place le régime intérimaire des mécanismes de prévention et de participation.

    Ce régime intérimaire s’applique aux établissements, notamment aux entreprises en construction. Il exclut les chantiers de construction, qui devront se conformer, dès le 1er janvier 2023, au Règlement sur les mécanismes de prévention qui concerne les chantiers de construction. De cette manière, seuls les établissements, c’est-à-dire les bureaux, devront se conformer à cette nouvelle exigence.

    Pourquoi mettre en place un régime intérimaire?

    Le régime intérimaire des mécanismes de prévention et de participation est mis en place pour préparer les milieux de travail à la mise en application du programme de prévention ou du plan d’action. Il introduit également des mécanismes de participation dans les milieux de travail comme :

  • Entrée en vigueur de la formation continue obligatoire

    Publié le

    La Corporation des maîtres électriciens du Québec est fière partenaire de l’implantation de la formation continue obligatoire dans l’industrie de la construction. 


    Cette initiative marque un jalon de plus dans la protection du public.

    Lire le communiqué

  • Importantes précisions de la RBQ sur l’utilisation de contrôleur de charges

    Publié le

    La Régie du bâtiment du Québec (RBQ) apporte quelques précisions relativement à l’utilisation de contrôleur de charges lors du raccord d’appareillage de recharge pour véhicules électriques. Ces précisions sont expliquées à la section 86 du Cahier explicatif sur les principaux changements au chapitre V, Électricité, du Code de construction du Québec.

    Cette mise à jour de l’interprétation du Code de construction aura un impact direct sur le calcul des charges des branchements (article 8-200 et 8-202 du Code de construction) et sur la conception des installations électriques pour les appareils de recharge des véhicules électriques (ARVÉ).

    Source : Régie du bâtiment du Québec

  • Le métier d’électricien parmi les plus productifs de l’industrie

    Publié le

    L’industrie de la construction termine l’année 2021 avec 195,6 millions d’heures travaillées selon la Commission de la construction du Québec (CCQ) qui vient de publier sa Revue de l’activité dans l’industrie de la construction pour l’année 2021.

    Les électriciens ont travaillé 25 314 618 heures dans la dernière année, ce qui correspond au deuxième corps de métier ayant travaillé le plus d’heures pour cette période. Le corps de métier ayant cumulé le plus d’heures sont les charpentiers-menuisiers qui ont accompli 53 303 550 heures de travail.

    Or, lorsqu’on prend en compte le nombre de salariés électriciens (19 237) et le nombre de charpentiers-menuisiers (54 147) pour l’année 2021, on constate qu’il y a beaucoup plus de charpentiers-menuisiers et que les électriciens ont travailleurs plus d’heures en moyenne1. De fait, ces derniers ont travaillé en moyenne 1 316 heures par salarié tandis que les charpentiers-menuisiers ont travaillé en moyenne 985 heures par salarié. À la lumière de…

  • Les constats du gouvernement en phase avec les revendications de la Coalition contre les retards de paiement dans la construction

    Publié le

    La Coalition contre les retards de paiement dans la construction (Coalition), dont fait partie la Corporation des maîtres électriciens du Québec (CMEQ), appuie les constats du Rapport sur la mise en œuvre d'un projet pilote sur les délais de paiement dans l'industrie de la construction (rapport) publié par le Secrétariat du Conseil du trésor. Ceux-ci sont en phase avec les revendications des dernières années et reflètent la réalité vécue sur le terrain.

    La Coalition, qui participera aux consultations particulières sur le projet de loi n°12 (Loi visant principalement à promouvoir l'achat québécois et responsable par les organismes publics, à renforcer le régime d'intégrité des entreprises et à accroître les pouvoirs de l'Autorité des marchés publics) réitère que le gouvernement du Québec doit profiter de l'occasion pour régler définitivement la problématique des délais de paiement dans la construction pour le volet marchés publics. Une recommandation sera faite en ce sens à la…

  • Québec veut donner suite aux constats du projet pilote visant à faciliter les paiements dans l’industrie de la construction

    Publié le

    Le gouvernement du Québec estime que le projet pilote qui visait l'expérimentation d'une solution pour régler le problème des délais de paiement dans l'industrie de la construction s'est révélé concluant. Ainsi, le gouvernement souhaite donner suite aux constats du projet pilote et offrir une transition à l'industrie de la construction afin d'étendre les mécanismes du projet pilote de façon durable.

    La ministre responsable de l'Administration gouvernementale et présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, se réjouit de ce succès qui résulte d'un travail de collaboration entre les parties concernées, dont la Coalition sur les retards de paiement dans la construction duquel la Corporation des maîtres électriciens du Québec fait partie.

    Principaux constats

    De façon générale, le calendrier de paiement a été utile aux parties prenantes. Il a permis une meilleure collaboration entre l'organisme public et l'entrepreneur général grâce à une prévisibilité des actions de chacune des parties…

  • Julie Senécal nommée directrice générale et vice-présidente exécutive

    Publié le

    La Corporation des maîtres électriciens du Québec (CMEQ) est fière d’annoncer la nomination de Mme Julie Senécal à titre de directrice générale et vice-présidente exécutive de la CMEQ. Mme Senécal succède à M. Simon Bussière, directeur général depuis 2012. M. Bussière assumera un mandat à titre de conseiller à la vice-présidence exécutive, le temps d’assurer une transition harmonieuse.

    Cliquez ici pour lire le communiqué de la CMEQ.

  • Québec annonce de nouvelles mesures pour s’attaquer au problème de main-d’œuvre dans l’industrie

    Publié le

    Le gouvernement du Québec annonce un investissement de 102,6 M$ sur cinq ans pour soutenir la formation et l'attraction de travailleurs dans le secteur de la construction. L'ensemble des mesures contribuera à l'arrivée de 60 000 nouveaux travailleurs dans ce secteur stratégique pour l'économie du Québec.

     

  • Des difficultés de recrutement qui vont en s’empirant

    Publié le

    Le recrutement continu à être de plus en plus ardu dans le secteur de la construction révèle un récent coup de sonde mené par la Commission de la construction du Québec (CCQ) auprès des employeurs de l’industrie.

     

1 2 3 10

Partager cet article

Cette page répond-elle à vos besoins?